Immeubles urbains : avez vous donc une âme ?

L’immeuble urbain se dresse dans la ville très fièrement  au milieu des autres immeubles qui se font face .

Il est un véritable réseau social dans la ville.

L’immeuble à l’heure du « Client Do-It-Yourself » dans l’ère du Web 2.0 rèvèle une avancée révolutionnaire dans l’évolution de la Société urbaine du 21ème siècle. Cette révolution permet de modifier les idées et renverser les mentalités. Dans notre monde occidental très individualiste, la communication passe par une prise en charge de l’individu par lui même dans la société grâce à des outils simples et intuitifs mis à sa disposition. En tant que client autonome , vous pouvez manager vos dossiers in live sur la toile, quels que soient les domaines : acheter un billet d’avion ou de train, réserver vos vacances sur le web, payer vos factures, votre loyer ou vos charges en ligne… Utiliser les caisses « Self Check-Out » chez Ikéa ou au supermarché et scanner ses produits dans son caddie, créer ses albums photos sur le web… faire ses virements bancaires en ligne : voilà la communication de demain.

Communiquer dans les immeubles à l’heure du « Client Do it-Yourself  » « Faîtes le vous-même » permet de gagner un temps précieux. Vous pouvez visualiser vos données grâce à un intranet élaboré. La multiplication des services Plus est l’avenir. Les innombrables mutations sont en route. Le bureau net vient s’imposer petit à petit.

Communication interactive dans l’immeuble urbain

Développer la communication Interactive dans l’immeuble  tel est le desseinThe « Condo Meeting« …La « réunion annuelle des copropriétaires » permet aux copropriétaires de se retrouver  et de débattre des thèmes principaux et de soumettre de nouvelles suggestions pour améliorer la vie au quotidien…

Echanger avec ses voisins et les représentants du conseil syndical  puis communiquer via Internet  sur l’interface privée réservée aux copropriétaires…

Améliorer le quotidien via des services interactifs mis en ligne.

Les immeubles urbains reflètent L’âme de leurs  occupants. Les résidants se croisent chaque jour  dans le hall d’entrée, dans les couloirs, dans les escaliers, dans l’ascenseur des immeubles urbains; ils se parlent ou ne se parlent pas ; les copropriétaires  côtoient les locataires. Parfois les copropriétaires se plaignent de voisins peu scrupuleux du respect du voisinage :

… et la charte du bon voisinage qu’est ce que vous en faîtes ?  vous déplacez des meubles  toutes les nuits, c’est un vrai déménagement !!! … Votre télé est criarde !!!…  Vos enfants courent sur le parquet et braillent et cela résonne chez moi !!!… Vous jouez du piano à des heures tardives !!!… Vous marchez avec des talons !!!…Vous claquez les portes !!!…Vous descendez les escaliers comme un  troupeau d’éléphants … J’ai encore été inondé par votre salle d’eau,  c’est la 3ème fois, j’en ai assez, j’espère que vous êtes toujours assuré !!!… Vous ne respectez même pas le tri sélectif !!!…

Les anecdotes dans les immeubles ne manquent pas et sont parfois très croustillantes. La vie collective est pleine de surprises.

La courtoisie n’est pas toujours au rendez-vous  mais certains s’appliquent à prendre toutes les précautions du monde  et user de toute la diplomatie qui s’impose pour faire comprendre aux autres le respect du règlement intérieur : …de plus, vous ne payez pas les charges régulièrement, vous faîtes du bruit, vous bricolez le Dimanche alors que nous sommes en droit d’aspirer  à un peu de repos. Je vais me plaindre au syndic…. c’est cela , plaignez vous, cela m’indiffère totalement …  Oui, c’est cela, nous règlerons ce  problème à la prochaine assemblée générale … Dialogue de sourds ?

Votre plancher Monsieur, c’est le plafond de votre voisin ne l’oubliez pas  !!!

Certains immeubles en copropriété ont une organisation interne très structurée  avec un conseil syndical qui dirige en maître à bord l’immeuble avec le syndic. Des notes intérieures sont régulièrement affichées dans les parties communes. Parfois, des blogs ou  des sites  internet sont mis en place par le conseil syndical pour parfaire une organisation sociale  pour mieux communiquer avec les résidants et le syndic.

Dans le Petit Traité de Syndicologie, Janpi et Etienne M dressent avec humour les portraits des copropriétaires de la résidence de Clairvoye. Mêlant habilement autodérision et gentille moquerie, ils nous rapportent au fil des pages de cette bande dessinée, les petites et grandes mésaventures des copropriétaires et de leur syndic.

Entre la fuite d’eau pour cause d’arrosage intensif de la voisine du 3ème, Monsieur Guillaume qui se plaint de retrouver chaque matin sa voiture maculée de guano ou encore l’Assemblée Générale qui se transforme en mini pugilat, une chose est sûre, le mot d’ordre pour être un bon représentant de syndic c’est « zeeeenn » !

Eviter les conflits de voisinage…

Tout est dans l’art de communiquer dans l’immeuble … « Adopter la « Copro Attitude »  toujours pour mieux communiquer  dans l’immeuble urbain.

Adopter de plus en plus l’Eco-Attitude » dans la « e-Coprosphere »…

La communication interactive permet aux acteurs  de devenir actifs  et interactifs dans les immeubles urbains.

Les acteurs ne cliquent pas simplement avec leur souris 

mais c’est une réelle interaction qui s’opère, un échange fructueux.

Au 21 ème siècle, les acteurs  sur le Web deviennent maître à bord grâce aux outils mis à disposition sur la toile. Ils naviguent sur des plateformes collaboratives, pédagogiques, intuitives, culturelles.

Les interfaces permettent aux internautes ayant peu de connaissances techniques de s’approprier les nouvelles fonctionnalités du web. Ainsi, les internautes peuvent interagir (agir, partager, échanger, etc.) de façon simple, à la fois avec le contenu et la structure des pages, mais aussi entre eux, créant ainsi notamment le web social.

Le cinéma ,  le théatre , la littérature viennent  parfois témoigner  avec humour de la vie dans les immeubles urbains…

Chroniques d’une copropriété en délire …

Après le règne minéral, végétal, animal, il y a maintenant le règne du copropriétaire !

Reconnu à part entière dans notre société moderne, ce personnage qui peut être charmant dans son quotidien devient souvent odieux quand il aborde la copropriété…

Ce roman d’Éliane Marchal nous entraîne dans les tribulations tumultueuses d’une copropriété imaginaire (ou presque !) au rythme d’une farandole de gags scabreux mais tellement réalistes !

Les acteurs de ce roman jouent juste et fort, servis par une écriture souvent désopilante mais sans complaisance…

Publicités